• votre commentaire
  • Durée  de la rando: 3 heures, effective de marche : 2 h00. Kilométrage parcouru:9,500 kms et 17 randonneurs

    Temps fort de l'après-midi, l'arrêt  dans l'airial du" tuttet "pour une leçon de gemmage que nous a prodigué Pierre LABEYRIE de l'O T de Linxe,

    André Claverie accompagné du sympathique et toujours souriant André CLAVERIE, dans le rôle du résinier.

    Le groupe  à écouté avec attention  les explications  précises et pleines d'anecdotes  de  notre ami Pierre  qui est un amoureux de la forêt et sait faire partager  sa passion.
    Historique: (voir diapo)
    Au mois de février le propriétaire des pins et les  gemmeurs  partaient en forêt pour marquer les pins  qui devaient étre résinés. Pour déteminer les pins à gemmer, ils entouraient l'arbre avec leur  bras et s'ils ne voyaient pas le bout de leurs doigts, c'est à ce moment là que l'arbre était marqué à l'aide d'une hâche qui portait les initiales du propriétaire.Le gemmage proprement dit commençait début mars jusqu'en octobre.
    L'origine du gemmage date des années 1850. Au début, la résine s'écoulait dans un trou qui était fait au pied du pin mais cette  résine lorsqu'elle était récoltée  contenait pas mal de saletés d'où l'invention en 1880 par un notaire de Pessac du "cutiot".
    A partit de cette date la résine coulait dans le pot et chaque semaine le gemmeur passait pour voir la quantité de résine  qui s'y trouvait et au besoin faisait une nouvelle entaille car l'arbre pour se défendre refermait les pores donc la résine suintait beaucoup moins.

    La première  saignée se faisait toujours du coté est de l'arbre  en raison des vents dominants qui souvent viennent de l'ouest. Lorsque le pot était plein le ramassage s'effectuait  en général,soit par la femme ou les enfants du gemmeur. Les pots étaient vidés dans un bacquet en bois à l'aide d'une spatule et ensuite cette résine était stockée dans des barriques. Dans les années 1950 en haute lande, un gemmeur avait inventé un appareil qui s'appelait "jacqueline". Cet appareil de bric et de broc  était constitué  d'une roue de bicyclette, d'une structure de brouette, d'un bidon de lait et d'un pédalier de vélo. Cet assemblage permettait de récupérer la résine sans trop se fatiguer. Le gemmage des pins s'est arrété au début des années 1980. Entre temps  les américains avaient trouvé un système  pour une récolte plus rapide: Injecter de l'acide chloridrique ,cela était dangereux, plusieurs gemmeurs ont eut des projections d' acide dans les yeux.La faune et la flore en ont également souffert. Cette dernière solution a été vite abandonnée.

    La randonnée s'est terminée par une averse...mais c'est normal, c'est le printemps

    Une video sur la préparation du pin se trouve dans la page "Vidéothèque"


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Le journal de l'Asso...

    11 km parcourrus par 15 marcheurs(ses) de georges ,parregot(moutons),menjouay(framboises),clouchet(canards) centre routier.pas de casse-croûte mais un resto(photo).
    nous avons emprunté la future piste cyclabe pour renter.

    votre commentaire