• C'est par un temps incertain que 23 parchemineurs ont pris la route pour se rendre à Saint-Girons bourg, au pied de l'église départ de notre parcours.

    Incidemment je posais la question: Girons pourquoi, et sanctifié par qui?. Personne ne m'ayant donné la réponse, j'ai cherché et j'en profite une nouvelle fois pour enrichir notre culture.

    Peu de réponses, toutefois de Saint il n'y en a point, girons étant le nom du bourg depuis son origine. Bourg qui fut relié à celui de Vielle pour donner entre 1790 et 1794 le village de VIELLE SAINT GIRONS. Quant à l'adjectif saint il est à prendre, sûrement, dans le sens de sanctuaire, donc inviolable. Saint-Girons était au XIII ème siècle une sauveté.

    Ce parcours très vallonné, normalement puisqu'il ne s'agit ni plus ni moins que du prolongement dunaire, est assez sportif de part la répétition permanente des montées et descentes.

    La montée

    A l'arrière où se trouve toujours un groupe d'agitateurs d'idées, d'aucuns ont suggérés de faire le parcours dans l'autre sens !

    Des nuages nous avons eu, succédant à des averses, et des périodes ensoleillées donnant avec les déclivités du terrain et le fleurissement précoce des ajoncs, une impression de variété permanente.

    Les ajoncs en fleur

    Nous avons trouvé qu'ils allaient très bien ensemble ... alors nous les avons élus ...

    Le couple de la semaine:

    Le couple de la semaine


    votre commentaire
  • Un début de semaine qui commençait mal. Un ciel gris et bas, une pluie fine et glacée.Tout cela ne laissait présager rien de bon pour jeudi. Hé bien non ! Jeudi a été la seule belle journée de la semaine. Un soleil radieux, un ciel dégagé et même s'il faisait un peu "friscounet" c'était un temps idéal pour une belle balade.

    Nombreux étaient ceux qui avaient envie de se dégourdir les jambes et de chasser la grisaille des ces derniers jours en profitant  des rayons bienfaisants du soleil. En effet nous étions 39 au départ de cette rando, prés du kiosque à LESPERON.

    Un agréable circuit qui par une double boucle autour du village nous amène à la source Saint-Jean dont l'eau aurait la particularité de soigner les maladies de peau. Mais voilà, pour approcher cette source aux vertus thérapeutiques il ne faut savoir garder son équilibre sur les planches très glissantes de l'allée qui y mène. Et bien sûr il y eu chute. Heureusement sans gravité.

    Le retour vers la village, le long du ruisseau du bourg, dans une forêt de feuillus offre de beaux paysages.

    Le long du ruisseau

    La surprise se situe à l'arrivée à Lesperon. Une magnifique bambouseraie qu'il faut traverser pour rejoindre le village. Un petit air d'exotisme, la chaleur en moins.

    Les bambous de Lesperon

    Les dieux de la marche étaient encore avec nous. Espérons qu'ils recommenceront tous les jeudis.

    La photo de la semaine :

    La fille du père Noël


    votre commentaire
  • Voila le genre de sortie apprécié par les parchemineurs, une rando un peu raccourci, 8km pour ce jour et la dégustation de galettes des rois ensuite.

    Nous étions largement plus de 30 ! alors l'ajout de dégustation de pâtisseries, avec en plus ce jour un bon vin chaud, facteur incitatif ? la question reste posée !

    Ce parcours nous conduisait à Billaranque, et retour après Pascouaou par un chemin longeant la route menant à Uza.

    Depuis quelque temps le départ est assez rapide, et au bout d'un km certains avaient déjà vu le bout du tunnel !

    le bout du tunnel

    D'un temps légèrement incertain, nous sommes passés à un chaud soleil incitant à se dévêtir, lors de la première halte sur le pont de notre nouvelle autoroute ...

    du soleil!

    malheureusement d'assez courte durée, le vent s'est levé, le ciel s'est assombri sur l'ouest, une légère bruine a commencé à tomber et s'est intensifié jusqu'à notre arrivée à la grange du Barrat.

    ça y est il pleut !

    Il faut signaler que nous prenons toutes les garanties pour assurer la sécurité maximum à nos marcheurs. Lors des traversées de route, Jany règle la circulation avec ses feux tricolores portatifs ...

    arrêt au feu

    Enfin à l'abri nous avons pu goûter à ces galettes, et nous réchauffer de ce délicieux vin chaud dont Gégée garde jalousement le secret.

    La galette ayant rendu son verdict, c'est donc Francis qui sera notre nouveau Roi ! d'aucun prétend qu'il s'agit de la réincarnation de Louis XI, sans les lunettes et la moustache peut être !

    le roi est mort ... vive le Roi


    votre commentaire
  • Le diaporama du dernier trimestre 2012 vous attend dans votre Diapothèque.

    Il s'intitule : L'automne par tous les temps

    Bon surf !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires