• Jeudi 7 janvier

    Reprise des randos après la trêve des confiseurs. C’est en général une sortie attendue car après les excès des fêtes de fin d’année, il faut aller se dépenser pour éliminer.

    Ce jeudi matin le temps paraissait pacifié, mais il ne fallait pas s’y fier, puisque à midi la pluie tombait à nouveau en continu.

    Sortie annulée. Heureusement, nous avions prévu de fêter les rois, tradition oblige, et nous nous sommes tout de même retrouvés à la Maison de la Nature pour manger la galette. C’est toujours un moment de convivialité très sympathique.

    accueil

    Bien évidemment il y a la découverte de la fève, lors de la dégustation. Cette année la mode était aux skylanders. Chez les parchemins nous savons sortir des sentiers battus, elles étaient à l’effigie de l’un de nos membres.

    C’étaient des Maryses.

    la féve

    Vous connaissiez l’expression : « Cerise sur le gâteau » maintenant nous aurons « Maryse dans le gâteau »

    Le diapo :

     Jeudi 14 janvier

    Saint-Girons, circuit des Tucs.

    Des averses assez intenses le matin, faisaient que les pessimistes n’envisageaient, en aucun cas, de randonner l’après-midi. Nous sommes 16 au départ sur la parking de l'église.

    Ce parcours présente une forte pente au départ. Alors pour l’éviter d’aucuns ont préconisés de la faire dans l’autre sens. Mais Dieu, qui pense à tout, a fait en sorte que les pentes deviennent des côtes et vice-versa. Au final, si l’on évite une difficulté importante au départ, on la retrouve inversée à l'arrivée.

    Une côte

    Nous essuyons un grain au bout de dix minutes de marche. Vent fort et pluie. il faut vite sortir les ponchos.

    Sous la pluie

    Cela ne dure pas longtemps et plus nous approchons de la plage, plus le ciel s'éclaircit. Tout le reste du parcours se fera au sec et même avec un beau soleil sur le dernier tiers du parcours.

    De beaux effets de lumière à travers les arbres, à l'instar du château d'eau, nouvellement repeint, qui illumine cette partie de forêt.

    Le  château d'eau

    Sortie très appréciée, après trois semaines sans marcher pour cause de fêtes de fin d'année et de mauvais temps, le jeudi de la reprise. Cela fait du bien de se retrouver et de se dégourdir les jambes.

    Jeudi 21 janvier

    Encore une magnifique journée ensoleillée. Ce qui explique peut-être l'affluence, car nous étions 38 pour cette sortie.

    Tosse, charmant petit village en retrait de la côte mais profitant de la douceur de cette dernière. Témoin ce superbe washingtonia.

    washingtonia

    Agréable circuit qui traverse d'abord une  zone résidentielle, puis  continue en forêt avec beaux passages sous les feuillus.

    Les fortes pluies de ces derniers jours avaient laissé de grandes flaques, qui obstruaient les chemins, et demandaient un peu de prudence pour les franchir, et ne pas tomber dans l'eau boueuse.

    flaque

    12 km, pratiquement sans dénivelé. A l'arrivée, au bord du petit étang, nous avons été accueillis par quelques oies aux cris vindicatifs, mais qui ne se sont pas montrées trop agressives.

    oies

    Corinne et Gérardine, en admiration devant ces palmipèdes, songent peut-être à une reconversion. Ce n’est absolument pas le moment Mesdames !

    photo

    Jeudi 28 janvier

    Angresse, le circuit des Barthes de Monbardon.

    photo

    Semblables à celles de l’Adour, à la différence qu’ici le sol est sableux et au retour nos chaussures s’en portent mieux.

    C'est une première. Nous n'avions jamais marché sur ce circuit. Départ classique sur le parking de l'église. Après avoir traversé quelques lotissements, puis la forêt, par un chemin un peu boueux, en premier lieu, nous regagnons les premières maisons de Capbreton. Traversée d'un lotissement neuf où de très belles demeures sont en construction...

    photo

    nous arrivons dans les barthes de Monbardon. Nous passons près d'un petit haras où un cavalier fait preuve d'une belle prestance.

    cavalier

    Entre Capbreton et Soorts beau passage sur le pont d'Hiern.

    photo

     Nous marchons sur un chemin entre deux fossés remplis d'eau. Végétation typique des zones humides et inondables. Nous avons de la chance le chemin est sec.

    photo

    La météo nous avait annoncée un ciel gris avec une bruine intermittente. Au final, il a plu toute l’après-midi, et le retour en voiture effectué sous des trombes d’eau. Carton  jaune  à Météo France.

    La traversée des barthes se fait avec un taux d'humidité de 100%. De l'eau au sol, de l'eau dans les fossés et de l'eau qui nous tombe dessus.

    Passage dans le bourg de Soorts avant de prendre la direction d'Angresse, qu'il nous tarde de regagner pour nous mettre à l'abri.

    Circuit de 10 km, sans grande particularité, mais qu'il serait peut-être bon de revoir en période de beau temps.

    Le saviez-vous ?

    Bien que nous ayons progressé sur chemins non inondés, nous avons finis par « tiuper ». Ce terme est employé dans les Landes, lorsque à force d’imprégnation, par l’eau et, ou la boue, vos chaussures, en marchant, émettent la sonorité : « tiup, tiup », plus ou moins longue dans les cas d’enlisement boueux.


    votre commentaire
  • Ce diapo est bien sûr celui de l'automne. Saison qui, cette année, a été particulièrement sèche.

    On pourrait dire, à contrario de celles du siècle dernier. Effectivement, sur la route d'Uza, par exemple, à une dizaine de kms, il se créait toujours un lagon de la taille d'un lac. Ce dernier coupait fréquemment la route, créant ainsi une rétention côté opposé.

    Le saviez-vous ?

    Avant la fixation des dunes (1882) et la plantation de la forêt dunaire, les vents s'engouffraient à l'intérieur des terres, intensifiant ainsi la pluviométrie.

    Il n'était point rare en ces temps là, lors d'automnes particulièrement arrosés, que l'on écrivasse cette saison ainsi: Eautomne.

    Eu égard à cette information, j'ai décidé d'intituler ce diapo:

    "Automne sans eau"

     

    * Une incongruité s'est invitée sur une photo"


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires