• Jeudi 7 avril

    Cette sortie à Linxe s’est effectuée sur un circuit qui nous a été proposé par nos amis Martine et Roger. Itinéraire d’une dizaine de kilomètres dans la forêt landaise, classique mais agréable.

    photo

    Cette randonnée avait le mérite d’avoir été préparée par des adhérents qui s’impliquent dans l’organisation des sorties. Cela demande de prendre le temps d’y réfléchir, de reconnaitre les lieux, et d’avoir ensuite le plaisir de guider le groupe.

    Merci à Martine et Roger.

    Avis aux amateurs pour de nouveaux circuits.

    A l’arrivée, Roger consulte un petit appareil qui lui donne, vocalement, le kilométrage parcouru. Le résultat est assez déroutant, puisqu’il a donné 14 km, puis 66 et enfin 10.600, ce qui parait conforme au parcours. L’osmose entre l’homme et sa machine va prendre encore un peu de temps !?.

    Jeudi 14

    C’était une première à Saint-Vincent de Tyrosse. Circuit de 12,9 km qui commence dans une coulée verte au cœur de l’agglomération.

    photo

    Notre porteur d’eau étant malade, nous avions contacté une agence d’intérim pour nous en fournir un.

    Stupeur, problème de compréhension avec l’agence? elle nous a envoyée un porteur de chien !

    photo

    Le saviez-vous ?

    Grace à Edward Snowden, vous savez maintenant que la NSA espionne tout le monde. Tous vos faits et gestes sont enregistrés, également, lors de vos surfs sur Facebook, Google etc…

    Une solution quittez tout cela pour retrouvez la nature. Et bien, même ainsi, sur ce parcours des yeux nous observent…

    photo

    Ne souriez pas ! vous êtes filmés !

     En effet, dés le départ, les arbres qui bordent le circuit ont été dotés d’une paires d’yeux. Etrange sensation que de se sentir observé par tous les arbres.

    photo

    Après avoir passé le pont qui franchit l’autoroute, que nous longeons pendant un bon kilomètre, nous subissons le vacarme assourdissant des véhicules. Puis le circuit s’en éloigne et s’enfonce dans la forêt, où nous retrouvons le calme et la symbiose avec la nature. Ensuite itinéraire plat et classique de la forêt landaise.

    Pour terminer la boucle, il nous faudra à nouveau franchir l’autoroute, sans la longer cette fois-ci, puis nous retrouvons l’agglomération et un itinéraire un peu compliqué, pour regagner la coulée verte et nos voitures.

    Quelques sculptures originales égayent la fin du parcours...

    photo

    Les nombreuses maisons entretenues ...

    photo

     et fleuries avec goût ont réveillé nos sens endormis par le bruit traumatisant de l’autoroute.

    photo

    Jeudi 21 avril

    Direction Saint-Vincent de Paul, le village qui porte le nom de cet homme admirable que fût Vincent de Paul.

    Ce village semble aimé de Dieu. Pendant les guerres de religions, suite aux pillages, la statue de la vierge fût  cachée dans les marais. Retrouvée cinquante ans plus tard par un berger, une chapelle sera élevée sur le lieu même de la découverte, laquelle devenu trop petite suite à l’afflux de pèlerins deviendra la basilique bien connue, au lieu dit Buglose.

    Comme dans tous ces lieux, la propension aux fantasmes est grande !...en passant au bord de l’étang d’aucuns ont aperçu la mère de Jésus, à gauche de l’ilot ?

    photo

    Par contre, et ce n’était pas un fantasme, nous avons cru revivre le cauchemar de Pouillon.

    Au bout de demi-heure de marche la pluie s’est invitée assez violemment, nous obligeant à raccourcir le parcours.

    Partis de Castets avec le soleil, nous l’avons retrouvé au retour sans que la moindre goutte d’eau n’y soit tombée. Quelqu’un aurait il déplu à Notre-Dame ?

    Ce temps a toutefois permis des rapprochements, sûrement de circonstance…

    photo

    Par contre cette idylle entre ce chêne et la glycine semble partie pour durer…

    photo

    Jeudi 28 avril

    Cette sortie effectuée à Castets devait nous permettre de redécouvrir notre plus bel itinéraire appelé « Les 3 ruisseaux ». En fait, confiant la marche à Jany, ressuscité, nous avons fait une Castets-impro.

    Nous avons retrouvé la vallée du Girons qui est vraiment un bel endroit pour randonner. Cela fait partie de ces petits endroits qui font oublier cette fausse idée qui veut que les Landes soient plates,  et la forêt de pin monotone. On ne peut que s'étonner en voyant les bizarreries de la nature. Pourquoi un arbre pousse à l'équerre, au lieu de s'ériger, alors que rien ne semble l'avoir gêné?

    photo

    Admiration générale devant la beauté des fleurs de ciste !

    photo

    La configuration des sorties de ce mois ne nous permet pas de vous offrir un diaporama.

    Mais nous n'allons pas terminer sur une note triste, n'est ce pas Daniel ?

    Allez donc expliquer ça à un enfant !

    Après de laborieuses et pénibles explications, le papa du petit Eric est enfin parvenu à lui expliquer les mystères de la vie
    Alors, Eric as tu bien compris ?
    Oh oui, papa ! Je sais maintenant que quand on veut avoir des enfants le papa met la petite graine dans le ventre de la maman avec son plantoir.

    Oui, mais alors, quand le papa met son plantoir dans la bouche de la maman, c'est pour quoi faire ?
    C'est pour qu'elle ait des bijoux, des jolis vêtements, une petite voiture...
    Ah ben, le voisin n' est pas généreux avec maman, hier il lui a apporté une botte de radis !


    votre commentaire
  • Ce samedi pluvieux est à l'image de l'hiver que nous venons de vivre.

    Alors plongeons nous dans " La Ballade des dames du temps jadis " célèbre œuvre de François Villon et posons nous la question qu'égrène le refrain: " Mais où sont les neiges d'antan ".

    C'est le titre de notre diapo de l'hiver, à visionner dans la Diapothèque; pour les plus pressés, cliquez ci-dessous !

    " Mais où sont les neiges d'antan ?"


    votre commentaire
  • Jeudi 3 mars

    Pour ce premier jeudi de mars nous sommes allés marcher à LESGOR, sur un circuit qui nous était proposé par Aline.

    LESGOR, petite commune de 400 âmes avec son église du XIIème siècle, classée aux monuments historiques. Cette église fut fortifiée par le anglais au XIVème siècle. Ce n’est qu’à la moitié du XVème siècle, à la fin de la guerre de cent ans que furent percées les fenêtres de style gothique pour faire entrer la lumière.

    photo

    Quant au circuit, s’il n’offre pas de grandes particularités, il aura eu pour effet de nous amener à LESGOR; et pour ceux qui n’y étaient jamais allés, de connaitre cette charmante petite commune ainsi que pouvoir visiter son église.

    Nous étions 16 pour faire ce circuit d’une bonne dizaine de km. Et comme nous sommes en mars, nous avons eu droit à ... un temps de mars. Nuageux avec des averses, du vent, des périodes calmes et ainsi de suite.

    A la sortie du village, un habitant a créé une mare dans laquelle s’ébattent, à notre grande surprise, des poissons rouges.

    photo

    Au retour de la rando nous sommes allés visiter la petite église. Massive à l’extérieur, ce qui est normal pour une église fortifiée mais toute simple et étroite à l’intérieur.

    photo

    Jeudi 10 mars

    Nous devions aller voir, soit les tulipes, soit les jacinthes !. Même si l’hiver a été doux, peu ou pas de gelées,la pluie quasi permanente;  l’absence de soleil ne permet pas à la végétation  de se développer convenablement, partie remise.

    Il a été décidé de rester à Castets et de faire un circuit un peu à l’humeur du moment.

    « A ment donné » Hubert ayant pris la tête, nous étions un peu inquiet … bon 12 km tout de même ! à travers chemins inondés.

     

    photo

    Lorsqu’il y avait le choix nous les avons quittés avec joie, d’autant que le soleil a, enfin, montré le bout de son nez.

    De plus en plus de coupes rases donnent une apparence de steppe …

    Le saviez-vous ?

    Suite à la tempête Klaus qui avait ravagée le massif forestier Landais, la question s’est posée quant à une diversification du type de plantation. Beaucoup de sylviculteurs attendant la solution miracle avant de replanter.

    Quelques suggestions ont été faites, toutefois une idée originale a été émise : Il s’agirait d’intercaler, entre chaque alignement de pins, un alignement de vignes.

    D’aucuns l’auront compris, il s’agit bien sûr d’obtenir du pin aux raisins !?

    Jeudi 17 mars

    Herm, joli parcours évitant les longues traversées dans les pins, rendant ce dernier agréable, d’autant que ce village est très bien entretenue, église ancienne et belles demeures ajoutent à son charme.

    photo

    Le sable blanc était noir ! portant ainsi le deuil du soleil ...

    photo

    Vous connaissez sûrement, ou avez entendu parler, les indiens plateaux et leur très médiatique chef Raoni Metuktire...

    photochez les parchemins Flo s’est convertie, à sa façon ! … c'est :

    La photo du jour

    photo

    Jeudi 24

    Enfin par un beau soleil !

    Rendez-vous prés de la scierie Lesbats à Léon, pas pour travailler, rassurez-vous !

    Ce parcours du conseil général faisant plus de 14km, deux groupes se sont créés.

    L’un de 25, dont le slogan est « Soyons fous » et un second de 18 pour parcourir une dizaine de km, dont le slogan est : « Marchons moins, mais marchons mieux ! ».

    Deux couleurs dominent dans nos landes, les beaux effets violet-rose-mauve de nos bruyères estivales et le jaune des ajoncs et genêts au printemps.

    photo

    Votre attrayante demeure n’a d’égale, que le charme que vous dégagez, Madame !

    photo

    Jeudi 31 mars 2016

    Ce jour, comme chaque dernier jeudi de chaque trimestre, induit une rando matinale suivi d’un repas.

    Rendez-vous était donné au lac de Luc à POUILLON.

    Hélas dès le matin il pleuvait, et ce de façon ininterrompu. De fait beaucoup avait choisi de se rendre au restaurant le midi en occultant la marche.

    Ils étaient 22, que l’on a qualifié de casse-crouteurs. Les seize autres ayant respecté la devise des par chemins : »Après l’effort, le réconfort »

    Et Dieu sait si ces 10 km ont été difficiles. Malgré k-ways, ponchos et autres, tout le monde était trempé au moins jusqu’à la taille. Au final, peu de chaussures s’avèrent véritablement étanche.

    Dommage, par beau temps cette promenade doit s’avérer très agréable, d’autant que dans ce sol argileux, beaucoup de fleurs printanières ornent superbement les flancs des talus.

    Heureusement le repas du midi, pour un prix plus qu'abordable, avec une excellente garbure bien chaude, a réchauffé les plus frileux.

    Nous vous proposons ce petit diapo (avec cette pluie, difficile de marcher tout en prenant des photos, sans luminosité de surcroît) pour effectuer avec nous, mais au chaud, notre rando.




    votre commentaire
  • Lors de sa réunion mensuelle, le bureau a décidé de mettre en pratique une idée qui nous titillait depuis un certain temps.

    Depuis sa création, notre association a triplé ses adhérents et le succès auprès des internautes ne se dément pas.

    Portons donc haut nos couleurs. Il a donc été décidé que chaque membre devra porter au minimum un sweat aux couleurs des par chemins. Le modèle prévoit une bande en diagonale où sera écrit, d’une police originale : »Les par chemins ».

    Cet achat sera obligatoire pour garder une homogénéité au groupe. Homogénéité ne signifiant pas uniformité, on ne vous demandera pas de porter les mêmes sous-vêtements !

    Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le président ou la secrétaire :

    contact@lesparchemins.fr ou Tel: 05 58 55 04 35

    Info ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires