• La grande boucle de Saubusse

    Très agréable randonnée, qui du centre bourg, par une petite route nous fait faire le tour des quartiers excentrés de Saubusse pour nous amener dans les barthes ouvertes et revenir au village par les bords de l’Adour.

    Au départ, il nous a fallu faire un petit crochet pour découvrir un  singulier lavoir. En effet, les lavandières ne se mettaient pas sur le bord du lavoir pour laver leur linge  mais  devaient se placer dans des sortes de fûts en pierre ou en ciment situés dans l’eau. Après avoir admiré les belles demeures Subisates, nous sommes arrivés dans les barthes ouvertes, passant sous la ligne de chemin de fer, nous avons pu longuement observer les cigognes impassibles dans leurs nids au sommet de chaque caténaire  et qui nous saluèrent  d’un sonore craquètement.

    Les barthes, ces vastes étendues marécageuses où s’ébattent de lourds chevaux de trait mais aussi de plus menus que sont les poneys barthais. Ces derniers, très amicaux, en quête très certainement d’une caresse ou d’une friandise nous ont accompagnés pendant un petit bout de chemin ,pour la plus grande joie du petit Jérémie 9 ans qui nous accompagnait pour cette randonnée.

    Le journal de l'Asso...


    Un sol marécageux, des chevaux en liberté, des oiseaux de toutes sortes : cigognes, hérons, aigrettes, courlis etc…. une impression de liberté dans une nature encore préservée.

    Est-ce pour cela que le guide du jour, tout imprégné de cette agréable sensation, peut-être trop, ne vit pas que nous avions pris le mauvais chemin pour le retour ce qui rallongea notre promenade de 5 bons kilomètres. 

     

    Le diaporama de la journée, à consommer sans modération!




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :