• Avec cette rando à Castets, nous reprenons "les incontournables". Ce sont les parcours que nous faisons chaque année et qui sont à la fois les plus intéressants et les plus représentatifs du relief local.

    Celui de cet après-midi a été labellisé "By Hubert" et a été agrémenté d'une portion supplémentaire le rendant encore plus varié.

    S'il faut bien évidemment de bonnes jambes, une excellente vue est recommandée compte tenue des irrégularités du terrain.

    C'est pour celà que nous sommes partis de la caserne des pompiers, car comme le dit le proverbe: "Pompier, bon oeil".

    Le beau temps étant plus qu'au rendez-vous, le nombre de parchemineurs avait considérablement augmenté par rapport à la semaine dernière.

    le groupe

    Après avoir marché en plein soleil, le chemin descendant vers Girons nous apporté un peu de fraicheur ...

    descente vesr Girons

    et déjà le premier cèpe n'a pas échappé à l'oeil vigilant de Nadine, comme quoi !

    le premier cèpe

    Un peu plus loin une grande partie du chemin a été visité la nuit, comme quoi dans les Landes, nous n'avons pas des sangliers Corses.

    chemin ravagé cpar les sangliers

    Tiens allez hop, quelques cèpes de plus pour l'omelette du soir.

    quelques cèpes

    Et une petite pose fraicheur pour nos deux Lesperonnaises ...

    Flo et Nat

    avant la redoutable ascension de cette pente sableuse sous un soleil de plomb.

    la pente sableuse

    Petite frayeur dans le groupe, un animal au pelage sombre nous fixait de ses yeux perçants! chat alors, ce n'était que l'animal domestique préféré de ces dames.

    le chat

    Et la grosse difficulté du parcours avec la traversée de cette zone récemment déboisée. Un soleil toujours aussi ardent et attention où l'on met les pieds.

    zonr déboisée

    Puis pour terminer, quel plaisir que cheminer sous un tel ombrage ...

    ombrage

    de surcroît en longeant une si belle propriété.

    au bord de l'étang

    Tiens Daniel, tu viens de rentrer de vacances, tu as bien une histoire, allez ...

    Daniel raconte ...

    Ça se passe dans un avion, sur un vol long courrier.
    Un pauvre homme ne peut plus se retenir. C'est la grosse commission qu'il lui faut faire et rapidement! Le malheureux attend en vain depuis 10 minutes que les toilettes pour homme se libèrent, il n'en peut plus!!
    Une hôtesse, voyant la scène, lui dit:
    - Les toilettes pour femmes sont libres. Allez y, mais ne touchez surtout pas aux boutons sur le mur!
    L'homme acquiesce, se rue dans les toilettes, et se soulage enfin...
    Ahh... Ça va mieux... Il découvre alors les fameux boutons sur le mur: trois blancs marques 'EC', 'AC' et 'PM', et un rouge 'AAT'.
    La curiosité s'empare de l'homme, "personne ne le saura" se dit-il...
    Il presse le bouton 'EC' et un petit jet d'Eau Chaude vient lui laver les
    fesses... Super!
    Il essaye le second bouton, et un petit Air Chaud vient lui sécher le derrière... De mieux en mieux! Les toilettes pour femmes sont épatantes!
    Le troisième bouton libère du papier molletonné qui lui caresse doucement le
    postérieur...
    Vraiment Extra! Il presse alors le bouton rouge en espérant un nouveau plaisir...
    l'homme se réveille à l'hôpital. Une infirmière est penchée sur lui...
    - Mais que se passe-t-il? J'étais dans les toilettes de l'avion...
    - Je sais, répond l'infirmière. Vous avez pressé un bouton de trop: le bouton rouge, 'AAT', est un aspirateur automatique de Tampax... Mais ne vous inquiétez pas, votre pénis est sous votre oreiller...


    votre commentaire
  • En organisant un vide-greniers, les Par Chemins ont créé l'animation à Castets en ce dimanche 22 septembre 2013.

    Une magnifique journée, une cinquantaine d'exposants, un parc du Barrat bien rempli et de nombreux visiteurs venus de bien au delà du canton, ont été les ingrédients d'une journée réussie.

    Pour une première c'est de bonne augure pour l'avenir.

    Avec un grand nombre de visiteurs, le volume des transactions a été important. Il faut dire que l'offre l'était également et que les chineurs ont pu s'en donner à coeur-joie.

    Les exposants étaient satisfaits du volume d'affaires effectué et de l'organisation de la manifestation.

    Bien sûr tout cela  ne s'est pas fait tout seul. Mais l'équipe était à la hauteur et chacun à sa place assurait avec efficacité et bonne humeur, pour que tout se déroule sans le moindre problème.

    Un grand merci à tous les bénévoles.

    Je ne m'étends pas plus car quelques photos vous en diront bien plus qu'un long discours.

     

    La photo du jour :

    En fin de journée, Alain et gérard ont manifesté pour une buvette libre, indépendante et itinérante !

    Les deux manifestants


    votre commentaire
  • Pour le 1er pique-nique de la saison, on ne peut pas dire que la météo était très incitante. C'est pour cela, peut-être que nous nous sommes retrouvés à une dizaine seulement à oser affronter le temps maussade. C'est vrai qu'au départ ce n'était pas réjouissant mais  plus on s'approchait de Pouillon, plus le ciel s'éclaircissait. En fin de compte, à part un peu de bruine juste pour nous faire sortir les ponchos, le temps d'une petite ondée, et le soleil est revenu.

    Un beau circuit qui nous change de nos chemins dans la forêt landaise, ici pas de sable sous nos pieds, mais la terre grasse et collante. La pluie des jours précédents avait rendu les chemins un peu glissant, mais pas trop boueux.

    Le lac du Luc est un bel endroit, bien aménagé et joliment décoré. L'endroit doit être fréquenté à la belle saison car on y trouve des chalets pour la location aux estivants,

    résidence vacances

    un restaurant réputé et des des aires de pique-nique. Le lac est poissonneux, la pêche y est autorisée. En somme, de quoi satisfaire les amoureux de la nature.

    Pont fleurie

    En faisant le tour du lac nous avons croisé un héron qui du bout de son long cou nous regardait d'un air étonné mais pas effrayé.

    Héron

    Nous avons même vu des canards à une patte qui ostensiblement se cachaient la tête sous l'aile pour nous dire que nous ne les intéressions pas.

    Canards

    Pour la pose déjeuner, nous avons trouvé abri sous la terrasse couverte du club de pétanque local.

    Le pique nique

    Nous avons été rejoints là par Jany, Viviane et Monique qui apportaient les gâteaux du dessert offert par l'association.

    le dessert

    Un petit pont fleuri au dessus du ruisseau "Le Petit Arrigan" a été l'occasion de la photo souvenir.

    Photogroupe

    Un dernier tour du lac après le déjeuner et il était temps de rentrer car le temps se couvrait à nouveau.

    La photo du jour :

    C'était un lapin?


    votre commentaire
  • Pour un parchemineur la rentrée c'est la sortie, la première de la saison 2013/2014.

    Première sortie prévue à Vieux-Boucau, mais dans le cadre des longes côtes très appréciés en septembre voire octobre.

    Pour cela, il faut des matins à température douce et un beau soleil pour donner à cette promenade les pieds dans l'eau un agrément particulier.

    Et c'est loin d'être le cas actuellement, plutôt froid, très venteux, presque la réédition de ce printemps exécrable. Une très mauvaise habitude qu'est en train de prendre le climat. Et si l'on en croit les prévisions du sénateur Américain Al Gore, c'est le pire qui attend la France et les pays de l'Europe du sud.

    On ne parlera pas des autres événements qui assassinent la vie sur cette planète, mais il semblerait que le monde marche sur la tête !

    Nous sommes donc partis à 13h30, horaire habituel.

    28 étaient présents ce qui est la moyenne de l'année, dont trois têtes nouvelles venues pour tester.

    Le groupe

    Direction Vieux-Boucau sur un parcours habituel, mais toujours agréable surtout bien évidemment lorsqu'il fait beau.

    Nous longeons une partie de ce beau lac marin avec ses pêcheurs habituels. Puis nous entrons dans le verdoyant golf de Pinsolle où sévissent les obsédés du trou

    Le practice

    Après une halte pour permettre à certains de vidanger et à d'autres de recoller au peloton, devant ces restos de plage qui, avec ces alléchantes cartes, donnent toujours envie de consommer ...

    Halte

    nous abordons la dernière partie du parcours, en longeant l'océan et le courant nous ramenant à notre point de départ.

    la plage

    Nathalie qui nous vient du club de danse nous a fait son "show on sea"

    Nathalie danse

    Pour marcher c'était somme toute sympa et la satisfaction se lisait sur les visages.

    le retour

    La photo du jour :

    marche sur la tête

     


    votre commentaire
  • Comme on vous l'a déjà signalé, le parchemineur ne sait pas faire que marcher ...

    Après nos cuisinières hors pair, nos voyageurs découvreurs d'horizons nouveaux, notre artiste peintre, voici nos chanteurs ...

    C'est dans la rubrique: "Marcher mais pas que" c'est "Bioue é canta"

    ... et bientôt nos danseuses, eh oui !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires